Faappd

UNE IDEE VENUE DE LA CIPD DU CAIRE

L’idée de mettre sur pied un Forum regroupant les parlementaires africains et arabes a jailli lors de la Conférence Internationale sur Population et Développement (CIPD), tenue au Caire, en 1994.
C’est en mai 1997, au Cap (Afrique du Sud), lors de la 1 ère Conférence Générale, que le Forum des Parlementaires Africains et Arabes pour la Population et le Développement (FAAPPD) a été officiellement mis sur pied. Il s’est doté de statuts et a adopté une Déclaration dite du Cap, qui définit clairement ses objectifs.

ORGANES DE DIRECTION

Le Forum est constitué de sept (07) zones : Afrique Australe, Afrique Centrale, Afrique du Nord, Afrique Orientale, Afrique de l’Ouest, Iles de l’Océan Indien, Etats arabes.

L’Organisation est dirigée par un Comité Exécutif de 16 membres : un Président, quatre Vice- Présidents, un Secrétaire Général et son Adjoint, un Trésorier et son Adjoint, ainsi que sept autres membres.

La présidence est actuellement assurée par la Mauritane, en la personne du Député Hon. Baba Ould Ahmed Babou. Ce dernier a pris le relais du député Burkinabé, l’Honorable Patrice Diessongo. Le premier président Fondateur élu du Forum fut M. Moustapha KA, ancien Ministre et Vice-Président de l’Assemblée Nationale du Sénégal. Ce sont succédés à la tête de l’organisation, l’Hon. Tsitsol Mekhe Philippe du Cameroun, l’Hon. El Hadji Abdullah Salifu du Ghana, l’Hon. Khira Lagha Ben Fadel de la Tunisie, l’Hon. Issa Abbas Ali du Tchad, l’Hon. El Hadji Malick Diop du Sénégal.

Un Directeur exécutif recruté est chargé de l’exécution des activités du Forum.

ACCORD DE SIEGE AVEC LE SENEGAL

Le siège du Forum se trouve à Dakar, au Sénégal. Un Accord de siège entre le gouvernement de ce pays et le FAAPPD a été signé le 03 juin 2007 à Dakar. Il confère un statut juridique à la présence du FAAPPD au Sénégal

LES PARLEMENTS MEMBRES

Les membres du Forum au nombre de 19, en 1997, au Cap, sont passés aujourd’hui à 65 Parlements africains et arabes. Les Parlementaires manifestent un intérêt constant pour le Forum et sollicitent l’appui de ce dernier pour l’installation de leurs réseaux parlementaires nationaux pour la population et le développement.

MISSION

La mission du FAAPPD est de contribuer à la promotion d’un développement durable en Afrique et dans les Etats arabes par le plaidoyer et la mise en œuvre du Plan d’Action de la CIPD, des Objectifs de Développement Durable (ODD) et des Déclarations des Parlementaires (Dakar/Ngor, Ottawa, Bangkok, Strasbourg, Addis-abeba, Istanbul, etc.).

OBJECTIFS A LONG TERME

Identifier, promouvoir et faciliter la formulation et la mise en œuvre de politiques et programmes en matière de population et développement susceptibles d’amener un développement durable en Afrique et dans les Etats arabes, notamment la mise en œuvre d’actions nationales sur la santé de la reproduction/Planification Familiale, sur la lutte contre le VIH/SIDA, l’égalité et l’équité des genres, l’autonomisation des femmes et le renforcement de leur leadership, les migrations internationales, la bonne gouvernance, la défense et la sécurité, sur la famille et son rôle, les droits et le bien-être.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

Promouvoir, au niveau des Parlementaires, des organisations de base et de la Société civile, une plus grande prise de conscience et une meilleure compréhension quant à la relation entre population et développement ; faire le plaidoyer et créer un environnement politique et juridique favorable nécessaire pour la mise en œuvre des programmes de population et développement ;

  1. Promouvoir l’équité et l’égalité entre genres, le renforcement des capacités des femmes et mettre celles-ci à l’abri de violences, y compris les pratiques néfastes dont les mutilations génitales féminines (MGF) ;
  2. Renforcer la mobilisation des ressources destinées aux programmes et activités en matière de population et développement, en augmentant les fonds alloués au secteur des services sociaux, y compris l’éducation, les soins de santé pour les adolescents, les jeunes, les femmes, les personnes âgées, les handicapés ; mobiliser également des ressources pour les activités du Forum ;
  3. Renforcer les Commissions nationales des Parlementaires et promouvoir la constitution de réseaux de Parlementaires au niveau national, régional et la coopération Sud-Sud.

QUELQUES REALISATIONS

Depuis sa création, en 1997, le FAAPPD a mené de nombreuses activités en Afrique et dans le monde arabe, grâce à l’appui de ses partenaires. Ses représentants ont également participé à des conférences régionales et internationales sur des thèmes relatives aux différents aspects de la population et du développement. On peut citer, entre autres, parmi ces réalisations, les suivantes :

Mise en place de Comités/Réseaux Parlementaires Nationaux sur Population et Développement ;

Organisation des Conférences Générales du Forum et des réunions du Comité exécutifs ;

Adoption de plusieurs Déclarations renfermant de fortes recommandations (Cap, Amman, Dakar/Ngor, Dakar, etc.) et Signataire des Déclarations de Parlementaires au niveau Mondial (Ottawa, Strasbourg, Bangkok, Addis-Abeba, Istanbul, etc).- Accueil de la 4eme édition de la Conférence Internationales des Parleme

Accueil de la 4eme édition de la Conférence Internationales des Parlementaires sur le Suivi de la Mise en Œuvre du Plan d’Action de la CIPD (Conférence Internationales sur Population et Développement), en octobre 2009, à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Coordination de la participation des parlementaires africains et arabes aux autres éditions depuis 2002 ;

Appui technique aux pays membres pour l'élaboration de leurs plans d'action visant l'adoption de lois nationales relatives à la Santé de la Reproduction/Planification Familiale et au VIH/SIDA.

Mise en place et/ou renforcement de Task-forces nationales composées d'acteurs clés (Parlement, Gouvernement, Réseaux des Leaders Religieux, des journalistes, des PVVIH, des Jeunes, des organisations la Société civile, USAID, Agences du Système des Nations Unies du bureau/pays, etc.) pour la mise en œuvre des plans d'action élaborés.

Mini-subventions octroyées à 12 pays membres pour la mise en œuvre de leurs plans d'action.

Renforcement des capacités des membres en matière de leadership.

Enquête sur les besoins en formation du personnel non parlementaire des Parlements/Réseaux parlementaires nationaux sur Population et Développement des pays membres du FAAPPD.

Formation des membres du personnel non-parlementaire des parlements/Réseaux Parlementaires nationaux sur Population et Développement issus de 32 pays membres sur le rôle du FAAPPD et de l’UNFPA, sur la CIPD, les Objectifs du Millénaire pour le Développement, les questions de genre, la communication/plaidoyer et leadership, la gestion axée sur les résultats, etc.);

Évaluation des Agendas législatifs en matière de Santé de la Reproduction des pays de l'Afrique de l'Ouest et du Centre.

Feuilles de route nationales élaborées par 15 pays membres du FAAPPD pour l'accès universel à la prévention, au traitement du VIH/SIDA.

Elaboration du Manuel des Parlementaires et du Guide Parlementaire sur la Santé de la Reproduction et la planification familiale.

Elaboration du Guide Parlementaire sur les Droits de l'Homme.

Participation et organisation de plusieurs rencontres sous-régionales, régionales et internationales (ateliers, conférences, sessions de formation) en faveur des parlementaires en Afrique et dans la région arabe sur les questions de population et développement (santé de la reproduction et planification familiale, le VIH/SIDA, les questions de genre, la pauvreté, les OMD, les ODD, les droits de l'homme, etc.).

Participation aux Sessions des Commissions des Nations Unies sur Population et Développement et sur le Statut de la Femme, à New York.

CONTRIBUTION A L’AMELIORATION DE L’ENVIRONNEMENT LEGISLATIF

Après l’élaboration de la loi type sur la santé sexuelle et la santé de la reproduction et de la loi type sur le VIH/SIDA, le Forum, grâce à l’appui financier et technique de ses partenaires, a soutenu les réseaux nationaux membres dont certains ont pu adapter et adopter des lois sur la santé de la reproduction et sur le VIH/SIDA.

Lancement du plus grand mouvement mondial en matière de législation pour la Santé de la Reproduction/planification familiale et le VIH/SIDA par l'adoption de deux Lois types régionales sur la Santé de la reproduction/planification familiale et le VIH/SIDA.

Coordination et organisation des Missions des Ambassadeurs de l'Espoir dans 11 pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre pour la promotion des lois types régionales adoptées par le FAAPPD. Ces missions de plaidoyer conjointes (FAAPPD, Réseau régional des personnes Vivant avec le VIH/SIDA et Réseau Régional des Leaders Religieux) auprès des décideurs nationaux (Chefs d’Etats, Présidents de Parlement, Premiers Ministres, Ministres et Directeurs) ont généré une volonté politique au plus haut niveau dans la région en matière de SR/PF et de lutte contre le VIH/SIDA. Elles ont ainsi contribué à l'amélioration de l'environnement juridique et à la lutte contre la discrimination et la stigmatisation à l’égard des Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH), qui pouvaient désormais briser le silence et revendiquer leurs droits.

Au total 27 lois nationales ont été adoptées : 15 pays ont adopté une loi nationale sur le VIH/SIDA (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, de la République de Guinée, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale, Mali, Mauritanie, Niger, R. D Congo, Rwanda, Sierra Leone, Tchad et Togo) et 11 pays ont voté une loi nationale sur la santé de la reproduction/planification familiale (Bénin, Burkina Faso, République centrafricaine, Guinée équatoriale, Guinée Bissau, République de Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Tchad).

Au total, 550 Leaders religieux et 600 PVVIH dans 11 pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre ont été formés à la lutte contre la discrimination et la stigmatisation à l’égard des PVVIH, en collaboration avec le Réseau régional des Leaders religieux et le Réseau régional des PVVIH.

Des Sessions de formation et de renforcement de capacités ayant permis d’avoir dans la région des parlementaires très actifs, « Champions » en matière de santé de la Reproduction/planification familiale et de lutte contre le VIH/SIDA. Ces parlementaires ont porté les processus d'adaptation et d'adoption des lois nationales sur la SR/PF et le VIH/SIDA dans leurs pays respectifs.